Activités des élèves
2015/2016
Visite d'étude de la classe de 4ème EA
Découverte d'une ferme élevant des moutons
 

Aujourd’hui, mercredi 17 mars, nous sommes allés visiter la ferme du mont des Coucous. C’est un élevage traditionnel de moutons et agneaux élevés par leurs mères qui se situe à Cocumont (47).

 

La ferme a commencé son activité dans les années 1997, mais se consacrait surtout à la vigne (36 hectares). Suite à la crise en viticulture, Monsieur et madame Grésiak ont débuté un élevage de moutons et agneaux.

A présent, ils ont 200 brebis et 260 agneaux.

Monsieur Grésiak conduit le troupeau au champ avec l’aide de sa chienne « Elsa » qu’il a éduquée pour diriger les moutons.

Sur la ferme on compte 3 bâtiments principaux destinés aux brebis et agneaux et stockage de nourriture.

Monsieur et madame Grésiak cultivent les céréales (avoine et maïs) pour alimenter leurs animaux et la complètent avec des tourteaux de soja.

 

 

Cette visite nous a plu, surtout la conduite du troupeau par la chienne Elsa.

Nous avons aussi appris comment étaient nourris les moutons, l’élevage et l’abattage des agneaux

Utiliser la tronçonneuse en toute sécurité
Stage de 2 jours sur la tronçonneuse avec la participation de la MSA

Tronçonner en sécurité

 

Les 23 et 24 mars, Hugues Vallard formateur technique est intervenu auprès de la classe de terminale Bac Pro AP sur la tronçonneuse. Après un temps  passé en salle de classe sur la machine, ses éléments de sécurité et  son entretien, les jeunes ont pu mettre en pratique les connaissances acquises sur un chantier de bucheronnage.

Nous remercions la MSA pour sa participation à cette formation.

  

Fernanda évoque son parcours en MFR
Le journal Sud Ouest s'est intéressé au parcours d'une jeune fille de première Bac Pro SAPAT de la MFR

Demain, la Maison familiale rurale de Sainte-Bazeille va ouvrir ses portes et montrer toute la variété des formations accessibles depuis la quatrième....

Choisir la Maison familiale rurale, c'est opter pour des formations par alternance qui peuvent ouvrir sur un métier. C'est le cas de Fernanda Zuzarte, 17 ans, qui à l'heure actuelle est en stage à l'Ehpad La Fontaine-Bazeille aux côtés de l'animatrice de cette structure. Un projet mûri depuis son entrée en quatrième. Elle a appris à connaître plusieurs métiers, de la vente, en passant par le métier de paysagiste, pour finalement choisir sa voie, celle des Services à la personne. Elle a trouvé un stage adapté à son profil.

Fernanda Zuzarte a fait le choix de l'alternance, la particularité de la MFR, « une manière de n'être pas tout le temps en cours, et de voir les choses sous l'angle pratique ». Ce qu'elle retient de son parcours, c'est le temps qui lui a été laissé pour opérer son choix. Un autre apprentissage l'a séduit : celui de la conquête de son autonomie.

Elle sera demain présente pour témoigner sur son parcours.

Jean-Paul Quioc


Rentrée de la classe de 4ème EA
Sortie sur la Gabarre Val de Garonne

Lundi 7 septembre, c'était au tour des classes de 4e de la Maison familiale rurale de faire leur rentrée. Une rentrée où parents et élèves étaient conviés par le directeur Jean-Maurice Aligon, et l'équipe d’éducateurs.

En préambule, le président du conseil d'administration de la MFR, Alain Fornallaz, lui-même parent d'une élève d'une autre maison familiale toute proche, a évoqué les valeurs portées par le mouvement des Maisons familiales : « Respect mutuel, accueil, considération, confiance, réussite individuelle et collective, autonomie et responsabilité ».

L'alternance, autre valeur sûre, a elle aussi été mise en valeur, constituant un pont entre l'entreprise et l'école, en quelque sorte « l'apprentissage de la vie ». Le président a invité les parents à assister au prochain conseil d'administration. Les volontaires pourront prendre place dans cette instance et donc faire acte de candidature le moment venu.

La vie en collectivité

Le directeur, Maurice Aligon, est revenu sur le règlement. La vie résidentielle tourne autour de l'internat et de l'apprentissage de la vie en collectivité. C'est un axe à part entière de la formation. Le directeur a rappelé que les élèves étaient là pour se former et préparer un diplôme, qu'ils devaient aussi apprendre à vivre ensemble, en collectivité. Et pour réussir cette intégration, les jeunes de 4e ont été conviés à participer à une après midi sur la Gabarre de Val de Garonne.

Jean-Paul Quioc


Réunion de conseil d'administration de l'Union nationale
Un Conseil d'administration décentralisé pour un retour aux sources de l'alternance
 

Les 16 et 17 septembre derniers, le Conseil d’Administration de l’Union nationale des Maisons familiales rurales s’est tenu à la MFR de Sainte Bazeille, dans le Lot-et-Garonne (cf photo ci-dessus). Une occasion de se retrouver sur les lieux où est née la pédagogie de l’alternance des MFR en 1935, à Sérignac Péboudou, puis la première Maison familiale à Lauzun en 1937, ensuite déménagée à Bourgougnague. Ce déplacement symbolique, au moment où le mouvement des MFR vient de renouveler son projet pour les prochaines années, a permis de mesurer le chemin parcouru par les MFR depuis près de 80 ans. On compte aujourd’hui plus de 1 000 Maisons familiales rurales, réparties dans quasiment une quarantaine de pays, essentiellement en Europe, en Amérique latine et en Afrique.


Visite d'étude de la classe de 3ème EA 1
Éleveur d’équidés : un métier aux mille facettes…
 
 

Jeudi 1er octobre, nous sommes allés à la rencontre de Madame Grandjean à Gans, à proximité de Bazas. Cette visite avait pour objectif de nous faire découvrir un métier inhabituel. Le mot équidé regroupe plusieurs espèces, nous avons donc été très surpris quand nous nous sommes trouvés face à un animal aux « grandes oreilles ».

Madame Grandjean est éleveuse d’ânesses laitières. Chaque ânesse produit en moyenne 1 litre de lait par jour, sa composition se rapproche du lait maternel. C’est pourquoi ce lait est si précieux.

Après la traite, le lait est filtré et surgelé, car il se détériore très vite. Il sert à la fabrication de savons et produits cosmétiques.

Le lien qui la lie à ses ânes est très fort. Il y a une grande confiance entre elle et ses ânesses, nous en avons été témoins lors de la traite.

Cette visite s’est déroulée dans une ambiance détendue, nous avons apprécié le contact avec les animaux, les promener et les brosser. C’était une chouette après-midi !!!

La classe de 3ème1


Hip Hop et mixage
Histoire du Hip Hop et initiation au mixage sur platine pour les jeunes de 1ère et 3ème EA 1
 Dans le cadre du programme socio-culturel, les élèves de la MFR ont découvert un genre musical : le Hip Hop. Pas seulement une musique mais aussi derrière toute une culture urbaine, issue de la rue.

La MFR avait invité, mercredi 21 octobre, un musicien de métier du groupe Wombo Orchestra, DJ Shaker et Fred autre DJ. Le matin, ils ont suivi un cours, puis l'après midi, les jeunes ont pris goût aux enseignement pratiques du DJ Fred pour l'utilisation des outils et logiciels, afin d'avoir un aperçu des résultats d'un mixage musical.

Pour clôturer cette journée, tous les élèves se sont prêtés au jeu de la danse.

Jean Paul Quioc (Correspondant Sud ouest)



Hommage aux victimes du 13 novembre
Débat, réalisation d'un panneau, puis participation et recueillement au cours d'une minute de silence le 16 novembre à 12h00

Assemblée générale de la MFR
Le 17 décembre 2015, la Maison familiale rurale a tenu son assemblée générale ordinaire.

Lors de l'assemblée générale de la Maison familiale rurale (MFR), jeudi 17 décembre, le président, Alain Fornallaz - en présence notamment de Stéphane Talavet, directeur de la Fédération régionale et de l'adjoint au maire de Sainte-Bazeille, Daniel Fort  a présenté son rapport d'orientation. Il souhaite développer un certain nombre d'actions dans le but de pérenniser l'activité de cette institution. Les effectifs de la rentrée (133 élèves) sont, en effet, inférieurs à ceux de l'année précédente (175).

En termes d'actions, l'exercice de l'année écoulée aura été marqué par un volume de travaux conséquent, avec la mise en conformité des bâtiments par rapport aux règles d'accessibilité. Un chantier achevé en septembre dernier pour un montant de 80 000 euros, financé par moitié par le Conseil régional.

Des formations plus courtes

Les résultats financiers montrent un volume des charges supérieur aux produits et donc un résultat déficitaire à hauteur de 20 500 euros. Les projections à venir montrent la nécessité de consolider l'existant, notamment en faisant mieux reconnaître la formation bac pro sur le territoire.

Pour l'année prochaine, l'un des objectifs sera d'augmenter le nombre d'élèves dans la filière mais aussi de diversifier les publics.

Une commission est, par ailleurs, constituée autour de la formation services aux personnes et aux territoires pour développer des formations modulaires courtes et pour réfléchir sur l'ouverture de formations longues, du type animation en gérontologie.

Daniel fort, s'est félicité quant à lui des liens marquants avec cette institution, et a évoqué la mise en place en 2016 d'un partenariat pour la création d'espaces verts dans le cadre de la réhabilitation des logements sociaux de la ville.

Au cours de cette assemblée, le directeur, Jean-Maurice Aligon, a montré le rôle de ces organismes intermédiaires, et leur place sur le territoire du Lot-et-Garonne (six au total) et cinquante dans la nouvelle région.

 

Jean-Paul Quioc



Partenariat avec le Niger
Depuis le début de l'année, les élèves de seconde SAPAT sont en relation, via une association du marmandais, avec des jeunes du Niger.

Dans le cadre des échanges institués entre la Maison familiale rurale et l'association Solidarité femmes internationale, une rencontre a été organisée,...

Dans le cadre des échanges institués entre la Maison familiale rurale et l'association Solidarité femmes internationale, une rencontre a été organisée, lundi 18 janvier. Arlette Siriez, qui a aussi rencontré les jeunes filles touarègues d'Agadez, était présente. Déjà envisagée en septembre 2015, à la suite du retour du Niger de la présidente de l'association, Farida Hammani, cette rencontre n'avait finalement pas eu lieu. C'est avec le concours des éducatrices de la MFR, Aurélie Lamy et Jaqueline Simonin, que les élèves de 2nde Services aux personnes et aux territoires (Sapat) ont pu découvrir le quotidien de ces jeunes filles.

Un décalage

Ambiance musicale en prélude, avec l'écoute de musiques touarègues, utilisées lors des fêtes et des naissances, en particulier. Un diaporama a ensuite permis de visualiser le groupe de jeunes filles du quartier Toudou-d'Agadez et leur quotidien. Chaque élève de la MFR a pu mesurer le décalage avec la vie à l'occidentale. Farida Hammani a également pu illustrer tous les efforts réalisés depuis seize ans, avec la construction de la Maison des femmes d'Agadez, un lieu destiné à favoriser la promotion de l'éducation et à sauvegarder la santé des filles et des femmes par la mise en commun de moyens humains.

En 2014, un restaurant a été créé et un centre artisanal a même ouvert, permettant aux femmes de se livrer aux travaux de broderie, au tissage et même de pouvoir vendre leurs créations. Dans le cadre de ces échanges, les jeunes filles d'Agadez ont remis à Farida Hammani des cadeaux, notamment bijoux artisanaux et bracelets. Les échanges vont certainement se poursuivre et les élèves vont trouver les moyens de soutenir l'action de cette association, une belle expérience pour eux.

Jean-Paul Quioc

 

Solidarité femmes internationale : tél. 05 53 93 53 60 ; e-mail : solidarite-femmesinternationale@wanadoo.fr


Rentrée des élèves de terminale Aménagements Paysagers
Poursuite du chantier de St Géraud

Les élèves de la terminale Bac pro aménagement paysager de la Maison familiale rurale (MFR) ont fait leur rentrée lundi 7 septembre avec, notamment au programme, la poursuite du chantier ouvert en mai dernier. Ces jeunes ayant réussi leur passage devant le maire de Saint-Géraud, Dimitri Zago, et le président du Conseil départemental, Pierre Camani, leur projet a reçu un financement de 13 000 euros. L'exposé validait un trimestre de recherches, d'écriture et de chiffrage de la commande passée par la municipalité.

C'est à l'occasion de cette rentrée qu'ils ont pu commencer les travaux. Ceux-ci seront entrepris tout au long de ce trimestre, jusqu'en décembre. Ce chantier doit leur permettre la mise en application des principes théoriques appris. À titre d'exemple, les élèves vont, notamment, s'exercer à la mini-pelle. Pour cela, ils vont valider prochainement leur certificat d'aptitude à la conduite en sécurité (Caces). Cela leur permettra la conduite d'engins de chantier pour le terrassement. Les encadrants ont rappelé tout l'avantage de posséder ce précieux sésame, qui ne coûtera rien aux familles, la Maison familiale rurale se chargeant d'en assumer le coût.

Le chantier doit aussi être un exercice d'application pour les plantations des végétaux, soit pas moins de 80 essences (lavande, cèdre nain, laurier...) aux couleurs bien différentes, résistant bien aux chaleurs et ne nécessitant que peu d'arrosage. Des petits arbustes vont être plantés sur pratiquement 70 mètres de linéaire. C'est aussi une épreuve qui va compter dans leur cursus, un travail complet.

Ce chantier constituera la source de financement de leur prochain voyage d'étude, et de leur mobilité en Grèce, dans le cadre du programme européen Erasmus Plus.

 

Jean-Paul Quioc

 


Rentrée des 3èmes EA
Un gouter au lac de Beaupuy pour réaliser le bilan de la semaine.
 

C’est la rentrée ! Nous sommes dans les starting-blocks, prêts à attaquer cette année de 3ème !

Nous avons passé 3 jours à apprendre à se connaître et à découvrir ce qui nous attend cette année. Pour clôturer cette petite semaine en beauté, nous avons réalisé notre bilan de fin de semaine au lac de Beaupuy. Nous avons goûté ensemble des gâteaux préparés par le cuisinier de la MFR.

C’était un moment sympa, qui nous a mis en forme avant de rentrer chez nous et de commencer nos stages.

A bientôt !

Les troisièmes.